Σάββατο, 18 Δεκεμβρίου 2010

La neige et le verglas s'invitent dans les départs en vacances



Après avoir frappé l'ouest de la France dans la nuit et la matinée, de fortes averses de neige perturbent, samedi 18 décembre, la circulation dans le Nord et l'Est. Les chutes de neige ont paralysé samedi plusieurs aéroports en Europe, notamment à Londres, et bloqué des centaines d'automobilistes sur les routes de Grande-Bretagne, d'Italie et de France en plein départ pour les vacances de Noël.

  • Trente départements en vigilance orange
Trente départements étaient en vigilance orange samedi en fin de journée, selonMétéo France, essentiellement au nord d'une ligne allant du Morbihan à la Meurthe-et-Moselle. Cinq départements supplémentaires sont entrés dans le dispositif samedi en fin d'après-midi: Finistère, Morbihan, Meuse, Meurthe-et-Moselle et Moselle. Un nouvel épisode neigeux devait débuter en milieu de nuit de samedi à dimanche sur la région Nord-Ouest, gagnant la Basse-Normandie et l'Ile-de-France en début de matinée, puis le Nord-Est du pays en milieu de journée dimanche. Météo-France attend une couche de neige de 10 à 15 cm en moyenne, voire localement plus. Dans la nuit de samedi à dimanche et dans la nuit de dimanche à lundi, les températures redeviendront "fortement négatives dans l'intérieur du pays, favorisant un fort regel des chaussées humides", avertit Météo-France.
  • Le verglas cause de nombreux accidents
En Gironde, le verglas a provoqué un important accident de la circulation tôt sur l'A62. Un semi-remorque de 38 tonnes a pris feu. Cinq personnes ont été blessées, dont une très grièvement. Le verglas a provoqué de nombreux accidents matériels, entre 50 et 70 dans les Landes, environ 25 en Charente-Maritime.
Dès le début d'après-midi, la circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes a été interdite sur toutes les routes d'Ile-de-France. Des mesures similaires ont été prises dans de nombreuses régions de la moitié nord de la France. Samedi après-midi, environ 2 200 poids lourds étaient stockés sur la voie lente de l'A1 en raison des restrictions de circulation. D'autres étaient stockés sur l'A26, dans le sens Calais-Reims.
Dans plusieurs départements où les camions n'étaient pas autorisés à circuler, des escortes de convois sont organisés pour permettre à ces véhicules de rejoindre des voies routières praticables.
Les transports en commun ont été suspendus dans plusieurs villes et agglomérations, comme à Evreux, de même que, parfois, les liaisons départementales, comme dans le Calvados. Dans l'Oise, les transports en commun d'enfants ont été suspendus pour la journée.
  • Dégradation des conditions de circulation en Ile-de-France, les bus à l'arrêt
Les conditions de circulation sur se dégradaient rapidement en début de soirée en Ile-de-France. La Nationale 1 était "impraticable" entre l'A16 et la N14, selon le Centre régional d'information routière (CRICR). La circulation était également difficile sur la N118, dans l'Essonne, sur la Nationale 10 (Seine-et-Marne), sur l'A11 et sur la N191. Selon des automobilistes, le trafic était très ralenti, notamment dans l'Essonne et les Yvelines.
Selon le CRICR, le trafic restait toutefois fluide de manière générale, de nombreux Franciliens ayant semble-t-il écouté les conseils de la préfecture de police de Paris les appelant à limiter au strict nécessaire leurs déplacements. Dans le sud des Hauts-de-Seine, le trafic était également "un petit peu ralenti" et "commençait à être dense sur la N118 et l'A13", selon la préfecture. Des associations comme La Croix-Rouge et l'Ordre de Malte ont été alertées. Elle se déplacent, notamment dans le sud du département, et font remonter des informations à la cellule de crise mise en place à la préfecture.
Quasiment toutes les lignes de bus étaient à l'arrêt samedi soir à Paris et en Ile-de-France, apprenait-on auprès de la RATP. Le service devrait également être "très perturbé dimanche", a précisé un porte-parole selon qui seule une dizaine de lignes sur 350 fonctionnait en fin de journée. "Nous serons très attentifs à l'évolution de la situation météorologique dans les heures qui viennent. Toutes les équipes techniques de la RATP sont mobilisées pour sabler les voies de bus et chauffer les métros et RER pour que le trafic soit normal demain" dimanche.
  • Importants retards constatés dans les aéroports parisiens
Le plan neige a été activé pour les aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, où 700 000 passagers sont attendus ce week-end. La direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé, samedi, aux compagnies de réduire leur programme de vols de 15 %. 60 % des vols dans le principal aéroport parisien deRoissy-Charles de Gaulle enregistraient des retards d'une heure en moyenne samedi en fin d'après-midi. L'aéroport a annoncé l'annulation d'un quart des vols prévus dimanche jusqu'à 16 heures. A Orly, en revanche, les retards constatés étaient moins importants et la DGAC ne prévoyait pas d'annulation de vols pour la journée de dimanche. Dans un communiqué, Aéroports de Paris recommande touteofois aux passagers "de bien vouloir s'informer avant de se rendre à l'aéroport pour vérifier que leur vol n'est pas retardé ou annulé".
Plusieurs aéroports régionaux ont connu des perturbations, comme Brest et Quimper.
  • De nombreux aéroports européens bloqués
A l'aéroport de Zurich, en Suisse, un employé tente de déneiger le tarmacadam à l'aide d'une souffleuse.
A l'aéroport de Zurich, en Suisse, un employé tente de déneiger le tarmacadam à l'aide d'une souffleuse.REUTERS/CHRISTIAN HARTMANN
A l'aéroport de Francfort, plaque tournante du trafic européen, quelque 170 vols ont été annulés samedi matin en raison de la vague de froid qui désorganise les liaisons aériennes européennes, selon un porte-parole de l'aéroport. 2 500 passagers bloqués y ont passé la nuit de vendredi à samedi.
Les deux principaux aéroports britanniques, Heathrow et Gatwick, proches de Londres, où 840 000 passagers étaient attendus pour le week-end, ont été fermés, alors que de nombreux vols étaient retardés et annulés dans les autres aéroports. Des centaines d'automobilistes ont passé la nuit dans leur véhicule dans le nord et l'ouest de l'Angleterre, où le manteau neigeux atteignait 15-20 cm, et par endroits, 40 cm. Les transports ferroviaires étaient affectés également. La liaison transmanche Eurostar enregistrait des retards, tandis que les compagnies ferroviaires du sud-est de l'Angleterre ont restreint leur service. Le Royaume-Uni est en passe d'enregistrer le mois de décembre le plus froid depuis 1910, selon les services météorologiques nationaux. Le mercure est tombé jusqu'à -13 degrés Celsius dans le Buckinghamshire.
L'Italie a aussi connu des chutes de neige inhabituelles en Toscane, mais aussi quelques flocons à Rome et à Naples et Capri. Dans le nord, les vols étaient annulés à Florence jusqu'à 17 heures au moins et jusqu'à 16 heures à Pise, "hub"des compagnies à bas-coûts, où la Croix rouge a installé des lits de camp.
A Bruxelles, les vols à destination de Londres, Munich et Amsterdam étaient cloués au sol et d'autres retardés notamment à destination de Rome.
Aux Pays-Bas, quelque 3 000 passagers ont passé la nuit de vendredi à samedi à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, où des dizaines de vols ont été annulés en raison des chutes de neige, selon le service de presse de l'aéroport.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου